Jardin

Comment choisir des matériaux adaptés à ma véranda ?

Vous êtes enfin prêt à installer une véranda en face de votre maison. Vous disposez d’une surface suffisante pour l’accueillir. Par ailleurs, la véranda prix correspond sans problème à vos budgets.

Au moment où vous prévoyez de réaliser le projet, vous avez du mal à choisir parmi les différents matériaux existants.

Pour vous donner un coup de pouce, découvrez cet article résumant les avantages et inconvénients de chaque type de finition. Mais avant d’aborder le sujet, il importe de récapituler les atouts de la construction.

De bonnes raisons de construire une véranda 

Avec l’arrivée d’un bébé dans la famille, on devient à l’étroit dans la maison. Pourtant, tout un chacun n’a pas forcément le moyen pour se déménager ou acquérir un nouvel appartement. Dans ce contexte la véranda constitue une meilleure solution d’extension.

Facile à installer, elle s’adapte aisément à tout type de logement. Bien que vous ne disposiez pas assez de place, vous avez toujours le choix d’une petite construction à compter de deux mètres carrés.

Quelle que soit l’idée, un bureau, une salle à manger, une cuisine, un salon, un espace de détente ou de loisir, la véranda vous fait gagner un endroit habitable supplémentaire.

Contrairement avec d’autres pièces, il n’est nul besoin de se demander quels meubles choisir pour sa maison. La véranda est facile à remplir et à agrémenter.

Par ailleurs, il existe des modèles qui font office d’abri pour piscine ou de serre. Le type de décoration dépend du style de la construction.

Cela dit, de plus en plus de propriétaires installent aussi une véranda dans le but d’apporter une plus-value immobilière.  

Non seulement elle agrandit l’espace de vie, mais elle embellit également la façade. Pour obtenir le meilleur prix de vente, n’hésitez pas à ajouter cette extension.

Les différents matériaux

Ils ne se choisissent pas à la légère, car cela influe sur la robustesse de la véranda, son esthétique ainsi qu’au confort qu’elle procurera.

Pour faire la sélection, il est nécessaire de tenir compte du type et du modèle de l’extension. De même, le matériau doit correspondre à l’architecture et au style de la maison.

Le tableau ci-après récapitule les essentiels à savoir sur les différentes finitions envisageables.

MatériauDurabilitéStyleIsolationCoût
AluminiumMoyenneModernePrivilégiez l’aluminium doté de rupture de pont thermique20 000 à 25 000 €
BoisSe déforme avec le tempsTraditionnel, chaleureuxUn excellent isolant20 000 à 25 000 €
PVCS’abîme au fil des annéesModerneIsolation assurée avec PVC de meilleure qualité15 000 à 20 000 €
Fer forgé/AcierNon résistant à la corrosion, requiert un traitement spécialClassiqueMauvais isolant40 000 à 50 000 €

La véranda en aluminium

Elle figure parmi les options les plus répandues en France, car 80 % des vérandas sont fabriquées en aluminium. Si ce matériau attire plusieurs foyers, c’est parce qu’il regorge de nombreux atouts.

Côté esthétique, la construction apporte une note de modernité à votre maison. Comme elle se décline en une infinité de couleurs, elle répond à toutes les envies.

De par sa légèreté, l’aluminium est facile à travailler. Même si la partie de la véranda est abîmée, le matériau autorise les rénovations partielles.

Malgré son poids plume, il ne nécessite aucun entretien complexe. Le passage de l’eau savonneuse suffit pour enlever les dépôts et salissures à cause de l’exposition extérieure.

Outre cela, l’aluminium fait preuve d’une remarquable résistance à l’usure. Quoi qu’il en soit, il est conseillé d’appliquer une peinture thermolaquée prolongeant sa durée de vie.

En dépit de ses multiples atouts, cette finition est critiquée pour sa faible isolation. Pour compenser, veuillez ajouter une rupture de ponts thermiques. Cela permet d’améliorer ses qualités d’isolation.

La véranda en bois

Le bois abonde en de nombreux atouts marquants. À la fois durable, authentique, isolant et robuste, il est depuis la nuit des temps très utilisé dans la construction.

Si vous recherchez du confort en toutes saisons, une véranda en bois se présente comme un excellent choix. Le matériau de fabrication est fortement  isolant.

Il vous permet de profiter toute l’année de l’extension y compris pendant l’hiver. Si vous l’accompagnez d’un vitrage de qualité supérieure, il vous offre une meilleure isolation phonique et thermique.

À part cela, le bois procure une touche naturelle à votre habitation. Il confère un cadre traditionnel et chaleureux à l’ensemble de l’architecture. Grâce à sa solidité, il est parfait pour les vérandas de grande superficie. En plus, il peut soutenir sans problème des toitures lourdes.  

Son petit hic réside dans son intolérance à l’humidité, aux moisissures et aux attaques d’insectes. De ce fait, le matériau requiert un traitement spécial.

Si vous utilisez du bois de qualité médiocre, celui-ci devient gris et vieillit avec le temps. Il est donc préconisé d’opter pour une essence de bois de premier choix. Même si elle coûte cher, elle promet une grande longévité.

La véranda en PVC

En comparaison avec d’autres vérandas, cette option présente un prix à la portée de tous. Bien qu’elle foisonne de nombreux avantages, elle répond à presque tous les budgets.

À l’égal de la véranda en aluminium, celle en PVC laisse aussi une touche moderne à la maison. Bien que la couleur blanche compte parmi les plus privilégiées, cette construction est disponible en d’autres teintes.

Quant à son entretien, il lui faut tout simplement du lavage à l’eau savonneuse de temps en temps et le tour est joué.

Cela dit, la véranda en PVC n’est pas adaptée aux grands espaces de par son profil non porteur. Elle s’applique seulement aux petits ou moyens modèles.

Elle peut être installée en toute facilité. Il faut tout de même disposer d’une fondation solide. En passant, n’hésitez pas à découvrir nos suggestions dans notre article : Véranda 5 conseils pour préparer votre terrain.

Malgré ses différents atouts, il faut admettre que la construction en PVC s’abîme au fil du temps. À l’opposé du bois et de l’aluminium, le polychlorure de vinyle s’avère moins résistant.

À cet effet, il est conseillé de l’associer avec des finitions solides telles que le bois même sur quelques parties. En ce sens, les portées deviennent plus robustes.

La véranda en fer forgé

Cette extension surpasse sa concurrence, de par son charme inégalable. Cette véranda propose un esthétisme raffiné et indémodable.

Elle s’allie très bien au logement à caractère classique ou rétro. La résistance mécanique et le profil porteur permettent la fondation de vérandas de toutes dimensions.

Le fer forgé est particulièrement prisé pour sa grande robustesse. Malgré ce point fort, il demande beaucoup d’entretien pour résister à la corrosion et à la rouille. Si vous envisagez ainsi d’en bénéficier assez longtemps, pensez à le traiter avec des produits adaptés.

Un autre inconvénient, ce matériau n’est pas le choix idéal, question isolation de l’extension. Pour rectifier ce problème, le recours à un double ou triple vitrage est vivement recommandé. Sinon, il ne faut pas espérer une meilleure isolation.

Pour fonder une véranda en fer forgé, il faut prévoir un budget assez conséquent. Comparativement à d’autres extensions, le projet occasionne de dépenses importantes.

Quels sont les matériaux nécessaire pour construire sa veranda?


Entre le bois, l’aluminium, le PVC et le fer forgé, il en existe de nombreuses possibilités pour créer votre véranda. Chaque finition a ses propres avantages et inconvénients. Il reste important de savoir peser le bon et le contre.

Pourquoi choisir des matériaux adaptés à sa véranda ?


Si on ne considère pas le type de la véranda lors de la sélection des matériaux, on risque de nuire à l’aspect visuel de la maison. Pire encore, le choix agit sur la durabilité de la construction. Si on veut donc en jouir longtemps, on n’a pas droit à l’erreur.

About the author

Romain

Leave a Comment