Blog Notes d'Alain Juppé

Beautés

Publié le 11/04/2005 par Alain Juppé

Week-end en beautés.

Un beau film, d’abord : « Va, vis, et deviens », de Radu Mihaileanu. Une histoire à l’image de nos deux siècles, pleine de bruit et de fureur.
Et, au milieu de cette histoire, trois regards bouleversants. Trois regards de mère.
La mère éthiopienne chrétienne qui veut à tout prix arracher son fils de 9 ans à la misère et à la mort des camps du Soudan. Regard où on lit l’immensité de l’amour, l’immensité de la souffrance, et, pour les masquer, la dureté du commandement:
« Va-t-en! » , « Va, vis et deviens. »
La mère éthiopienne juive qui vient de recueillir, dans ses bras, le dernier souffle de son enfant et qui accepte de lui substituer le petit chrétien, dans la file des réfugiés qui s’embarquent pour Israël. Regard de bonté, d’apaisement lorsqu’elle comprend, sur son lit d’agonisante de l’hôpital de Jérusalem, que le but est atteint et que le petit « Salomon » a franchi tous les obstacles.
La mère adoptive juive qui accompagne Salomon tout au long de son adolescence et de sa jeunesse d’homme. Parmi dix autres scènes, j’ai dans le coeur la merveilleuse explosion de bonheur qui illumine son regard quand, renonçant à sa quasi grève de la faim, Salomon porte, pour la première fois autour de la table de ce qui est devenu sa famille, sa fourchette à sa bouche.
Pour ne pas déflorer le sujet, je ne vous parlerai pas du dernier regard, celui qui se porte sur le fils « devenu » médecin.
Isabelle et moi avons versé quelques larmes…

Un beau livre aussi: « L’homme européen », dialogue entre un gaulliste français, Dominique de Villepin, et un homme de gauche espagnol, Jorge Semprun. Il y aurait beaucoup à citer. Je retiens juste deux ou trois phrases:
« Le XXI° siècle doit être européen, si l’on veut que s’affirment les valeurs d’humanisme et d’universalité. » (D. de V.)
« Sous le titre d’Europe, il s’agit (…) d’une unité de vie, d’une activité, d’une création spirituelle avec tous les buts, les intérêts, soucis et peines, avec les formations idéologiques, les organisations … Dans cet ensemble, les hommes individuels agissent au sein de diverses sociétés de niveaux différents : les familles, les tribus, les nations, dans l’unité d’une seule figure spirituelle. » (Husserl, cité par G.S.)

C’est bien à ce niveau que se situe le débat.
11/O4/O5

Partager cet article

6 commentaires pour « Beautés »
  • marlion89 a
    Le 24 Juin 2005 à 14 h 26 min
    Film exeptionnel qui m'a été conseillé par une prof de Français; elle a fait des pieds et des mains pour que les gérants du cinéma acceptent de le laisser une semaine de plus à l'affiche. Je ne comprennais pas ce qui pouvait pousser quelqu'un à vouloir absolument que d'autre aille le voir. Elle m'a dit:"c'est un film qui se partage". Alors j'y suis allée.

    Et soyez sûr que mon septicisme initial, loin d'être minime à été converti en émotion. De plus après un mois qualifiable d'exécrable j'ai ressenti malgré toute la soufrance s'émmanant de ce film une sorte de bouffée d'optimisme. Durant le générique final, personne ne s'est levé, ce qui est (en tout cas pour moi) du jamais vu. La salle était littéralement souflée.

    En définitive, c'est ce que j'appelle un BEAU film. Et je félicite les acteurs car ils ont su libérer des sentiments, sans jamais surjouer, ce qui les rendent plus pur et plus fort.
    marlion89 a
  • sébastien (paris,75)
    Le 03 Mai 2005 à 18 h 35 min
    Vu ce film, "Va, vis et deviens" hier.
    Effectivement sublime. Plein d'émotions, sans être larmoyant, plein de drôlerie aussi, et surtout plein d'amour. L'amour qui permet de panser les plaies du déracinement et de lutter contre les violences des extrêmistes.
    Un film, comme une fable, qui donne envie d'être meilleur.
    sébastien (paris,75)
  • Aina Rajaofera
    Le 15 Avril 2005 à 03 h 19 min
    Comment ne pas etre choquer par le choix de ne sauver qu'une partie de la population selon un critère religieux?
    Si nous avions fait la même selection lors du Tsunamie? Si la croix rouge ne sauvait que les chretiens, si le croissant rouge ne sauvait que les musulmans, si le secours catholiques ne sauvait que les catholiques, nous serions tous choqués.
    Pas un seul commentaire dans votre message sur ce choix de l'état d'Israel qui est pourtant sujet à polémique. Ne rien en dire laisse penser que vous approuvé ce "tri" ou au moins qu'il ne vous choque pas.
    Soit on sauve tout le monde soit on ne sauve personne. Décider de la survie d'un homme selon sa religion est immoral: une vie est une vie.
    Aina Rajaofera
  • Nathalie Tardy-Planechaud
    Le 12 Avril 2005 à 11 h 08 min
    Monsieur,
    les travaux du petit square de la place d'Arlac, à côté de l'école Alphonse Dupeux sont terminés. Les enfants sont heureux et en profitent pleinement. L'inauguration a eu lieu Vendredi 8 avril. Les parents d'élèves ainsi que tous les enfants de l'école et du quartier vous remercient très chaleureusement.
    Nathalie Tardy-Planechaud
    Nathalie Tardy-Planechaud
  • Philippe LE NEDIC
    Le 12 Avril 2005 à 10 h 50 min
    Monsieur Juppé,
    Où étiez-vous quand M. Chirac se prononçait contre l'entrée de l'Espagne, du Portugal dans l'Europe.
    Allez au bout de votre récente conversion, prononcez-vous pour un état fédéraliste.
    Très cordialement.
    Philippe LE NEDIC
  • Bruno Edelist
    Le 11 Avril 2005 à 17 h 27 min
    Bon, je vais encore être désagréable, mais j'ai souvent considéré comme un devoir de semer le doute pour faire réfléchir et avancer.

    Bien évidemment, j'adhère à la citation d'Edmund Husserl, comme je m'associe à l'éthique des propos de Monsieur de Villepin.

    Mais quel est le pourcentage de nos concitoyens qui situent, comme vous le dites, le débat à ce niveau ? J'ai sur ce point autant de doutes que de craintes…
    Bruno Edelist

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux