Blog Notes d'Alain Juppé

Guerre au terrorisme

Publié le 27/06/2015 par Alain Juppé

Les tout derniers attentats perpétrés en France, en Tunisie, au Koweit nous le rappellent cruellement : nous sommes en guerre contre le terrorisme. Nous devons nous donner les moyens de la mener et de la gagner.

Pour cela , il faut commencer par ne pas se tromper d’ennemi . J’entends dénoncer le communautarisme . Certes . L’enfermement d’une communauté sur elle-même est contraire à notre conception de la Nation et aux valeurs de la République . Il ne faut accepter aucune dérive en ce sens . J’ai été confronté à ce problème à Bordeaux cette semaine quand j’ai découvert sur la vitrine d’un commerce une affichette qui réservait l’accès du magasin aux « frères » certains jours, aux « soeurs » d’autres jours . J’ai immédiatement dénoncé cette discrimination et cette violation du droit à l’égalité femmes/hommes . J’ai demandé au Préfet et au Procureur de prendre les mesures qui s’imposaient . Le désordre a d’ailleurs immédiatement cessé . Il faut être vigilant et intraitable.

Mais qui ne voit que dans les attentats qui nous frappent, il ne s’agit pas d’un problème de communauté ? L’ennemi, c’est un pseudo Etat , ce sont des groupes terroristes plus ou moins organisés , et , de plus en plus , des individus isolés, pervertis par une idéologie criminelle.  Ce qui rend la traque plus difficile encore .

Je ne pense pas non plus qu’il s’agisse d’un choc des civilisations . Soutenir cette thèse , c’est admettre qu’en face de nous , se dresse une autre civilisation . Or c’est une lutte féroce  entre civilisés et barbares qui est engagée . Les victimes appartiennent à toutes les religions , Chrétiens d’Orient massacrés et chassés de leur terre , musulmans chiittes ou sunnites , et sur notre sol ,  compatriotes chrétiens, juifs ou musulmans .

Comment mener et gagner cette guerre ?

Ce sera long et très difficile. Je n’aurai pas l’arrogance de donner des leçons à qui que ce soit. Quelques directions cependant:

– d’abord une volonté politique farouche, s’appuyant sur un large soutien populaire, de toutes les composantes de notre peuple,

– ensuite des moyens législatifs , budgétaires et surtout humains au niveau du défi à relever. On constate que ce niveau n’est pas encore atteint puisque des individus identifiés continuent  à passer à travers les mailles du filet.

– Une priorité absolue donnée au renseignement en coopération plus étroite encore avec nos partenaires internationaux et  européens. Comme je viens de l’écrire dans une tribune au Figaro, l’Union Européenne ne peut plus tergiverser et doit se donner les moyens de se défendre, et d’abord contre le terrorisme.

– Enfin et surtout , le courage. C’est à une forme de résistance qu’il faut appeler la Nation, avec sang-froid , sans frénésie mais dans la lucidité et la constance.

Partager cet article

0 commentaires pour « Guerre au terrorisme »

Ajouter un commentaire

Bonjour, vous avez pris le temps de me lire et me répondre.
Je tenais à vous remercier de cette forme d'engagement.
Rien que de m´apporter une réponse montre que nous partageons une passion, celle de notre pays. Pour ma part , je suis partisan du dialogue et, je vous remercie de l'avoir entamé avec moi.

Bien cordialement.
Alain Juppé
Alain Juppé 2017
5 ans pour l'emploi
inscrivez vous à la newsletter

Les derniers tweets

Sur Facebook

GALERIE INSTAGRAM

Bordeaux